C\
Le camp militaire de « Sissonne »

1896 Les extensions

 Les extensions successives du Camp de Sissonne

Décret du      Surface cumulée
en Ha (arrondie)
La Selve Sissonne Lappion  Nizy  La Malmaison Amifontaine St Erme
29-août-1895 622 622
5-août-1898 1190 10 992 188
16-déc.-1898 349 349
13-avr.-1900 8 8
2-mai-1907 433 29 181 56 167
27-févr.-1908 154 136 18
23-juin-1909 189 189
3-sept.-1909 507 507
18-août-1910 469 251 212
1-déc.-1911 78 78
25-mars-1913 473 132 138 203
29-nov.-1913 1346 78 148 1120
25-juin-1914 212 1 61 150
Total exproprié 6028 Ha  117 3128 1308 56 568 411 431

A peine un mois avant l'inauguration du camp le 18 juillet 1896, des extensions sont déjà envisagées.


9 juin 1896.

Projet de transformation du champ de tir en Camp d'instruction.

Lettre du Ministre de la guerre (Jacques Marie Eugène Godefroy Cavaignac)
à M. le Général Commandant le 2e Corps d'Armée à Amiens.

Des terrains ont été récemment acquis par l'Administration de la Guerre, à Sissonne pour l'organisation d'un champ de tir et de manoeuvres approprié au tir de l'Infanterie. D'autre part, il serait utile, pour assurer l'instruction du tir dans l'artillerie, d'organiser, soit dans la 2e Région, soit dans une région voisine, un champ de tir permettant de faire manoeuvrer et tirer dans de bonnes conditions, des groupes de 3 à 6 batteries.

Peut-être serait-il possible, en acquérant de nouveaux terrains à côté de ceux déjà acquis à Sissonne, d'y constituer, sans dépense excessive, un grand camp d'instruction utilisable pour toutes les armes.

J'ai l'honneur de vous faire connaître que j'ai chargé Mr le Général de Division de LAVALETTE, Inspecteur général du 5e arrondissement d'Artisserie en 1896, d'aller reconnaître les terrains dont il s'agit et de se rendre compte s'il serait possible d'agrandir et de transformer en camp d'instruction le champ de tir et de manoeuvre de Sissonne.

Je vous prie de vouloir bien faire mettre à la disposition de Mr le Général de LAVALETTE, par le service du Génie, les dossiers des études qui ont abouti à l'acquisition du champ de tir de Sissonne, et donner les ordres nécessaires pour faciliter à cet officier général l'accomplissement de la mission dont il s'agit.

Projet de 1912, estimé à 600.000 francs.

Il est envisagé d'agrandir le Camp vers l'Est, jusqu'en bordure de la route allant de Nizy-le-Comte à Lor, les limites passant par la ferme de Montigny-la-Cour, la ferme du Haut-Chemin, Nizy-le-Comte, Lor et La Malmaison. Le village de La Selve se trouve au centre de cette grande expropriation mais le projet n'a pas été retenu.

26 septembre 1896.

Arrêté préfectoral

 

 

Arrêté préfectoral fixant les sommes à offrir pour toutes indemnités, aux propriétaires et autres intéressés dans les propriétés expropriées.


1898 : Marché de Gré à Gré.

Relevés et plans des parcelles nécessaires au projet d'expropriation.


1909 : Projets d'extensions.

 

Décision d'expropriation

 

 

 

 

Jugement qui nomme un Magistrat comme Directeur du Jury d'expropriation des terrains pour l'agrandissement du camp de Sissonne.

 

 

 

 

1910

Paiement des indemnités suite à dépossession

20 juin 1913.

Pétition des habitants de La Malmaison suite à un projet d'expropriation.

Extrait du registre de délibérations de la commune de La Malmaison.

Lettre à Monsieur le Ministre de la Guerre.

Les soussignés, propriétaires, cultivateurs, commerçants et ouvriers, habitants de La Malmaison ont l'honneur de vous exposer ce qui suit:
En raison des exigences de la Défense Nationale, il serait paraît-il, de nouveau nécessaire d'agrandir dans de notables proportions, le Camp Militaire de Sissonne.
Il y a quelques années, une expropriation qui comprenait une certaine partie du territoire de La Malmaison, fut affectée et bien que les terrains n'en furent payés qu'un prix des plus minimes, aucune réclamation ne s'éleva du côté de la population. Il est vrai que les terres qui furent alors retirées du territoire, étaient les plus éloignées, les moins cultivées, et par conséquent, les moins bonnes, les habitants n'en souffrirent pas trop et s'inclinèrent sans se plaindre.

Mais aujourd'hui, une nouvelle emprise annoncée comme imminente, menace de léser les soussignés dans leurs intérêts les plus grands.
Il s'agit de prendre la partie de leur territoire quiest au Nord-Ouest des premières maisons du pays à la limite actuelle du camp.
Si cette partie du terroir toute proche, bien cultivée et de bonne qualité, leur était enlevée, la situation de tous les habitants deviendrait des plus précaires, et pour beaucoup même absolument intenable.
Il ne resterait en effet qu'une étendue de terrain absolument insuffisante, pour permettre aux habitants, une exploitation rationnelle et rémunératrice, ledit terrotoire, restant bordé de toute part de grosses fermes, qui ne consentiraient jamais aucune cession de terres aux habitants de La Malmaison, pour quel prix que ce fut.
Par suite, près de la moitié des ses habitants se trouveraient obligés de quitter le pays, abandonnant les maisons et bâtiments ainsi aue quelques lopins de terre lui restant, et de s'expatrier au loin.
Quand aux autres maisons qui continueraient à être habitées, elles perdraient aussi une grande partie de leur valeur par suite du délaissement des autre, les lois de l'offre et de la demande produisant partout et toujours les mêmes effets.
Ils mettent toute leur confiance , et tout leur espoir dans la sagesse, et dans la justice du Gouvernement, convaincue que leur situation sera examinée avec toute la bienveillance qu'elle méritent, et vous offrent, Monsieur le Ministre, l'expression de leurs sentiments les plus respectueux.

Signé : FOSSIER, Maire


24 décembre 1913

Jugement qui prononce l'expropriation.

4 juillet 1914

Bulletin d'engagement de cession amiable.

1919

Bulletin d'adhésion au jugement d'expropriation.

16 avril 1922 : Le paiement des terres tarde à venir !


Evolution des superficies.


Mise en page : PH

Recherches : Jean-François MARTIN

Les cartes postales du camp

Je veux compléter / corriger cette page par courriel
© Site du Club Informatique Ademir. Dernière modification le 11/09/2016 à 19:56